Le mardi gras

Publié le par Albert Dugas

 
 
Une tradition disparue ou à peu près sauf chez les Cajuns. Pour les plus anciens nous nous rappelons des mardis gras d’autrefois, c’était la fête. Nous nous costumions et passions les maisons pour ramasser du sucre afin de faire du sucre à la crème et de la tire. Les gens se réunissaient dans les maisons pour faire de la musique, danser et chanter et il faut bien le dire prendre un petit verre. Il était du devoir de ceux qui recevaient de faire de la tire et du sucre à la crème (Fudge) avec le sucre ramassé. Contrairement à ce que l’on pourrait penser le mardi gras n’était pas une fête païenne, mais bien une fête chrétienne qui nous conduisait au mercredi des centres et au début du grand jeûne des chrétiens, le Carême.

Anciennement le Carême commençait le dimanche mais comme on ne fait pas jeûne le dimanche la durée du Carême n’était pas quarante jours comme il se devait, pour cette raison on a commencé le Carême avec le mercredi des cendres. Le Carême ancien était quarante jour de jeûne avec l’abstinence du vendredi où on ne devait pas manger de viande. En 1968, l’Église catholique à réduit l’obligation du jeûne à deux jours, le mercredi des cendres et le vendredi saint.

D’où vient le mercredi des cendres ? Chez les premiers chrétiens la première journée du Carême on se couvrait la tête de cendres et on confessait ses péchés. Cette coutume se retrouve dans le mercredi des cendres où les catholiques se rassemblent à l’église, le prêtre ou un laïc dépose des cendres sur la tête des personnes en disant "convertissez-vous et revenez à l’Évangile." La formule ancienne était "souviens-toi oh homme que tu es poussière et tu retournera à la poussière!"

Il ne faudrait pas croire que ce n’est que l’Église catholique qui demande à ses membres de jeûner, toutes les religions, même non-déistes, c’est à dire qui ne croient pas en Dieu, comme le Bouddhisme et l’Hindouisme ont également leur jeûne. Chez les bouddhistes il dure trois mois, les moines demeurent enfermés dans leur monastère, jeûne et confessent leurs fautes. 

Le jeûne remonte aux temps les plus reculés. On ne sait pas exactement quand cette coutume a commencé. On sait cependant que les prophètes jeûnaient. Aujourd’hui comme on est revenu au jeûne thérapeutique afin de se guérir. On sait que les animaux quand ils sont malades, cessent de se nourrir jusqu’à ce qu’ils soient guéris.

Chez les Juifs, le jeûne est le premier jour de l’année selon leur calendrier, c’est le yom kippour. Dans l’Islam c’est le mois du ramadan. Les Musulmans sont tenus à ne prendre aucune nourriture même pas de l’eau et également de s’abstenir de relations sexuelles à partir du lever du soleil jusqu’au coucher.
Pour les chrétiens on ne jeûne pas pour obtenir des mérites ou son salut, mais bien pour alléger son corps afin de se mieux disposer pour entrer à l’intérieur de soi afin de se mieux préparer pour la fête de Pâques.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article